Lutte contre le frelon asiatique en Wallonie

14 juin 2024 par
Lutte contre le frelon asiatique en Wallonie
Cyril Dupont
| Aucun commentaire pour l'instant

Le frelon asiatique est un insecte appartenant à la famille des Vespidae. Il se distingue par sa taille, généralement plus petite que celle du frelon européen (Vespa crabro), avec une longueur moyenne de 17 à 32 mm. Il est facilement reconnaissable par son thorax noir velouté et ses pattes jaunes à l'extrémité. Son abdomen est généralement brun avec des segments marginés d'une fine bande jaune orangé.

Origine

Le frelon asiatique est originaire du sud-est de l'Asie, notamment de la Chine, de l'Inde, de l'Indonésie et de la péninsule indochinoise. Il a été accidentellement introduit en France dans les années 2000. Depuis lors, il s'est rapidement propagé à travers l'Europe, profitant de l'absence de prédateurs naturels et des conditions climatiques favorables.

Cycle de vie

Le cycle de vie du frelon asiatique suit une séquence annuelle typique :

  1. Printemps (mars-avril) : Les reines fondatrices émergent de leur hibernation et cherchent un endroit approprié pour construire un nouveau nid. Elles commencent par établir un nid primaire, souvent dans des endroits abrités comme des greniers, des arbres ou des buissons.
  2. Été (mai-août) : La colonie se développe rapidement. La reine pond des œufs qui donnent naissance à des ouvrières. Ces ouvrières prennent alors en charge la collecte de nourriture et l'entretien du nid, permettant à la reine de se consacrer uniquement à la ponte. Le nid primaire peut être abandonné au profit d'un nid secondaire, plus grand et souvent situé en hauteur dans les arbres.
  3. Automne (septembre-octobre) : La colonie atteint son apogée. De nouvelles reines et des mâles sont produits. Après l'accouplement, les nouvelles reines fécondées cherchent un endroit pour hiberner tandis que les mâles et les ouvrières finissent par mourir avec la baisse des températures.
  4. Hiver (novembre-février) : Les nouvelles reines hibernent dans des endroits protégés. Les nids abandonnés se désagrègent progressivement et ne sont pas réutilisés l'année suivante.

Le frelon asiatique est considéré comme une espèce invasive en Europe. Il constitue une menace pour les abeilles domestiques et les autres pollinisateurs, car il se nourrit principalement d'insectes, y compris des abeilles. Ses attaques peuvent fortement affaiblir les colonies d'abeilles, ce qui a des répercussions négatives sur l'apiculture et la pollinisation des cultures.


Les différances entre les insectes 

Source : www.amiens.fr

Le frelon asiatique et l'Homme 

Les piqûres de frelon asiatique sont très douloureuses et peuvent provoquer des rougeurs, gonflements et démangeaisons. Les réactions allergiques graves, bien que rares, incluent des difficultés respiratoires et des chocs anaphylactiques, nécessitant une intervention médicale immédiate. En cas de piqûre, éloignez-vous du nid, nettoyez la zone, appliquez de la glace, prenez un antihistaminique et surveillez les symptômes. Pour les allergies sévères, consultez un médecin. Évitez les nids, cela peut  déclencher l'attaque collective de la colonie et s'accompagner de piqûres multiples sur le corps et de la projection de venin et de liquides acides dans le visage pouvant nécessiter une hospitalisation d'urgence.

Estimant que le risque est globalement faible, comparable à celui des nids de guêpes, la Région Wallonne n'interviendra désormais que sur les domaines régionaux pour neutraliser les nids posant un problème de santé publique. Les communes devront donc intervenir sur leur propre territoire. Une liste d'opérateurs formés par le CRA-W est disponible sur son site, et un cycle de formation pour les communes et les zones de secours souhaitant former leur personnel est également proposé par le CRA-W. 

Le frelon asiatique et l'apiculture

Le frelon asiatique  constitue une menace significative pour l'apiculture. Voici les principaux impacts :


  • Prédation des abeilles : Le frelon asiatique chasse les abeilles ouvrières en vol ou à l'entrée des ruches. Une seule colonie de frelons peut dévorer des milliers d'abeilles en une saison.


  • Stress pour les colonies : La présence de frelons autour des ruches provoque un stress intense chez les abeilles, les empêchant de sortir pour butiner, ce qui réduit la collecte de nectar et de pollen.


  • Diminution de la production de miel : Moins de butinage se traduit par une baisse significative de la production de miel. Les colonies affaiblies produisent moins de miel, impactant directement les apiculteurs.


  • Affaiblissement et mort des colonies : Les attaques répétées affaiblissent les colonies, rendant les abeilles plus vulnérables aux maladies et aux parasites. Cela peut mener à la mort de la colonie entière.


  • Économique et écologique : La perte de colonies d'abeilles affecte non seulement les apiculteurs économiquement mais perturbe aussi la pollinisation des cultures, impactant l'agriculture et la biodiversité.


En résumé, le frelon asiatique représente une menace sérieuse pour l'apiculture en diminuant les populations d'abeilles et en réduisant la production de miel, ce qui a des conséquences économiques et écologiques importantes.

Qu'en est-il en Wallonie ? 

es formations de neutralisation des nids de frelons asiatiques sont ouvertes aux apiculteurs. Des perches et équipements de protection seront disponibles via certaines sections pour les apiculteurs formés (sous conditions).

La carte des neutralisateurs de nids de frelon asiatique formés est disponible sur le site du SPW biodiversite.wallonie.be. Il suffit de cliquer sur une commune pour obtenir la liste des neutralisateurs que l’on peut contacter sur la zone.

Pour plus de renseignements concernant le piégeage, la neutralisation ou la formation, vous pouvez vous renseigner directement auprès du CRA-W : Centre wallon de Recherches agronomiques – Rue de Liroux, 2 -B-5030 Gembloux – Belgique - Tél. : +32 81 87.49.03 - l.hautier chez cra.wallonie.be

Monsieur le Ministre de l’agriculture Willy Borsus, en charge de l’apiculture, a renforcé le projet Bee Wallonie avec une priorité donnée en 2023 et 2024 à la lutte contre le frelon asiatique pour les partenaires du projet, le CRA-W et le CARI. Le CRA-W, va intensifier ses actions dans ce sens. Le CRA-W, en plus de continuer à œuvrer à la formation des neutralisateurs de nids, va continuer à tester les systèmes de piégeage de printemps et d’arrière-saison pour trouver les solutions de protection des ruchers les mieux adaptées à nos conditions wallonnes.

 (Source : Cari.be)

Lutte contre le frelon asiatique en Wallonie
Cyril Dupont 14 juin 2024
Partager cet article
Se connecter pour laisser un commentaire.